3 janvier 2018

 

Nous entamons notre dernier jour et comme le temps est toujours aussi maussade, gris et pluvieux , nous décidons de faire une journée musée ce qui nous permettra aussi d'être à l'abri de la pluie.

 

Nous commençons par le musée de la DDR. Un des rares musées privés de Berlin et le seul qui atteint les 500 000 visiteurs par an. Il se veut le plus multimédia et interactif possible. 

DDR Museum - Berllin

Photo DDR Museum

Le musée de la RDA propose de vous faire revivre le quotidien des Allemands de l’est à travers des intérieurs, objets de décoration, de loisirs et de consommation, il évoque également les thèmes de la Stasi et du Mur.

Musée DDR - Berlin

Reconstitution d'un appartement - Musée DDR - Photo DDR Museum

Musée DDR- Berlin

Musée DDR- Berlin

 

Possibilité d'un parcours virtuel en Traban 

Traban - Musée DDR- Berlin

 

Reconstitution d'une celllule de prison

Reconstitution cellule prison - Musée DDR- Berlin

 

Maquette du Mur

 

Maquette du Mur - DDR Museum -Berlin

 

Photo DDR Museum

Des reconstitutions de la vie sur la plage montrent des personnages nus, car du temps de la RDA  la culture du corps libre a longtemps été tolérée par les autorités. Celles-ci avaient d'ailleurs tenté d'interdire totalement la pratique du naturisme en 1954 mais cette décision avait soulevé tant de protestations parmi la population que l'interdiction a été levée à peine deux ans plus tard. Cet épisode a contribué à faire du naturisme une pratique très populaire chez les Allemands de l'Est dans les décennies qui ont suivi.

Musée DDR - Berlin

Photo DDR Museum

 

Des objets tels ces coquetiers en plastique sont vendus à la boutique du musée

Coquetiers en plastique - DDR Museum - Berlin

Photo DDR Museum

 

Musée très intéressant et ludique à visiter. Effectivement très interactif avec ses maquettes parfois grandeur nature comme l'appartement, il suffit d'ouvrir un tiroir, une porte pour avoir un média audio ou télévisuel qui renseigne, des images d'archives qui replace dans le contexte.

Bémol tout est en allemand ou en anglais et le lieu est vraiment petit, comme il y a beaucoup de monde l'on se sent vite à l'étroit.

 

 Adultes : 9,50 €  - Tarif réduit : 6,00 €

Karl-Liebknecht-Str. 1
en face de la cathédrale de Berlin
(prendre les escaliers descendant vers la berge de la Spree)

 

Le Musée se situe juste devant l'ile aux musées face à la cathédrale protestante de Berlin

Berlliner Dom - Berlin

Berliner Dom - Berlin

 Le Musée  de Bode au nord de l'ile  abrite de nouveau la collection d'art byzantin, la collection des sculptures et le cabinet des médailles. Il a réouvert en 2006 après une  réfection complète de 1999 à 2005.

Musée de Bode -Berlin

 

 

En route pour le Deutsches Technikmuseum (Musée allemand des techniques de Berlin) ouvert en 1982 il portait alors le nom de Museum für Verkehr und Technik (Musée des Techniques et des Transports).

Avec un espace de 26 500 m2, c’est l’un des plus grands musées technologiques d’Europe. Sur cet ancien site de la gare de triage d’Anhalt à Gleisdreick, on découvre  des expositions interactives sur de nombreux thèmes, dont le transport et les technologies de communication.

L'entrée du musée est surmontée d'un « Rosinenbomber » Douglas C-47 Skytrain de 1948-1949 qui assurait le pont aérien . Rosinenbomber est le surnom commun des bombardiers ayant ravitaillé la partie occidentale de la ville lors du blocus de Berlin. Ces avions ont permis aux forces alliées de ravitailler Berlin-Ouest en provisions ou autres ressources vitales.

Entrée Musée - Douglas C-47 Skytrain - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

 La section maritime

Sur trois étages avec un total de 6.600 mètres carrés d'espace d'exposition, environ 1.100 expositions sur l'histoire de la navigation maritime et intérieure sont présentées - l'une des plus grandes expositions au monde sur ce sujet.

Maquettes de navires - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

L'épave d'une péniche datant d'environ 1840, récupérée de la Havel

Epave d'une péniche - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

 

L'aéraunotique

L'exposition «Du ballon au pont aérien» présente sur 6 000 mètres carrés les développements et les événements essentiels de près de 200 ans d'histoire de l'aviation allemande.

L'avion de ligne Junkers Ju 52 Hans Kirschstein 

L'avion de ligne Junkers Ju 52 Hans Kirschstein - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

Cesna - Deutsches Technikmuseum - Berlin

Deutsches Technikmuseum - Berlin

Deutsches Technikmuseum - Berlin

Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

Pourquoi une voiture qui n'a l'air de rien au milieu des avions ...

Il s'agit de la Tropfenwagen Rumpler (Tropfenwagen : voiture goutte, ainsi nommée par sa forme) est une voiture développée par l'ingénieur autrichien Edmund Rumpler en 1921.

 Faute d'avoir été suffisamment concurrentiel et à la suite de l'interdiction pour l'Allemagne de construire des avions à moteur après la Première Guerre mondiale, son entreprise est mise en liquidation en 1920. Rumpler se lance alors sur le marché de l'automobile grâce au financement de l'éditeur Hans Lachmann-Mosse (père de George Lachmann-Mosse). Il présente sa première voiture à Berlin, en 1921.

Rumpler a déposé un brevet de suspension de l'essieu, ainsi qu'un brevet de boîte-pont qui a été exploité sur certaines des plus importantes voitures du xxe siècle : l'Austin Mini, la VW Coccinelle, les Porsche 356 et Porsche 911 entre autres. De plus le  véhicule affichait un coefficient de traînée (Cx) de seulement 0,28. La mesure, déterminée dans une soufflerie Volkswagen en 1979, surprit les ingénieurs ; Volkswagen n'obtint un meilleur coefficient qu'en 1988, avec la Passat

Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

 

Transport ferroviaire

 

L'exposition est située dans le hangar à moteur historique de l'ancien dépôt de chemin de fer Anhalter Bahnhof.

En plus de l'histoire des véhicules impressionnants, il montre l'histoire des gens qui ont dû faire avec le chemin de fer - en tant que voyageurs et domestiques, en tant qu'actionnaires et travailleurs de la construction, mais aussi en tant que déportés.

L'horreur...

wagon de déportation - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

Photo Deutsches Technikmuseum 

Locomotive -Deutsches Technikmuseum - Berlin

Wagon - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

Photo Deutsches Technikmuseum 

Wagon - Deutsches Technikmuseum - Berlin

 

Photo Deutsches Technikmuseum 

Vestiges de l'ancienne gare - Deutsches Technikmuseum - Berlin

Dans les expositions permanentes, on trouve également le premier ordinateur au monde, des métiers à tisser, des machines-outils fonctionnelles pour la production de valises et de bijoux , de nombreuses radios, des appareils photos et des caméras,  des instruments scientifiques, des machines à papier , des presses à imprimer...

Deutsches Technikmuseum - Berlin

Ce musée est vraiment  intéressant, pourtant j'avoue que que le mot "technologie"   m'a fait peur, mais il est  très bien conçu, vraiment très documenté, ludique que l'on ne voit pas le temps passer, pour preuve nous y sommes restés 4 h et en sommes repartis frustrés de  ne pas avoir visité plus d'exposition (4 sur les 14 proposées) !

 

Deutsches Technikmuseum Berlin
Trebbiner Strasse 9

 8 € l'entrée plein tarif  * 1 entrée gratuite sur 2 sur présentation de la mini carte présente sur un présentoir à l'hotel.

 

A Suivre (1)